Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2017/config/ecran_securite.php on line 378
Les 1L du lycée Jacques Monod - Journal du Goncourt des lycéens
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2017@ac-rennes.fr

Les 1L du lycée Jacques Monod

lundi 9 octobre 2017Comité de rédaction

Regardez ces sourires, quel enthousiasme ! Le Goncourt des Lycéens a l’air de plaire, et ce n’est pas les premières L du Lycée Jacques Monod à Saint Jean de Braye qui diront le contraire ! Cette classe se présente en se questionnant sur "Qu’est-ce qu’un bon roman ?", nous en donnons des extraits. Et il possède aussi un article dans le journal La république, quelle classe !
Et oui, c’est surtout ça le Goncourt des Lycéens !

Qu’est-ce qu’un bon roman ?

Laura :

(...)Un roman correct vous fera passer agréablement le temps ; peu importe le fond ou la forme, tant qu’il reste accessible et que l’histoire vous est raisonnablement passionnante. Un bon roman, dans sa définition générale, globale, ajoute à cela quelques discrètes nuances ; se démarquant ainsi légèrement au moyen d’une intrigue moins bateau, deux ou trois touches de surprise, d’originalité, vous laissant alors un doux souvenir et, à l’occasion, l’envie de le conseiller.
Et puis, il y a le livre qui vous marque. Dont vous vous souviendrez toute votre vie. Celui qui s’inscrira à votre histoire, influençant votre destin.
Cela commence par une rencontre. Un ami qui vous le prête, un génie vous le conseillant, un emprunt à la bibliothèque, une folie en librairie, peu importe. Ce qui compte, c’est ce qu’il se passe ensuite. Il attise tout d’abord votre
curiosité, le titre vous interpelle ; vous retournez le livre, lisez la quatrième de couverture, et alors naissent en vous ces agréables et surprenantes prémices d’euphorie. Ne pouvant vous y soustraire, vous l’ouvrez, parcourez les premières lignes,
et à cet instant vous savez. Peu importe qu’une dizaine de vos livres attendent patiemment que vous les lisiez, ou que vous en ayez récemment débuté un ; votre attirance est bien trop forte. C’est celui-ci que vous ouvrirez dès que possible ; et au
diable le raisonnable. Le moment venu, vous plongez enfin dans ses abîmes, et débarquez alors autre part. Tout vous échappe : votre vie, les cours, votre identité, tout. Rien de tout cela n’a d’importance ; ni même n’existe. Cette autre part devient tout votre univers, tout votre monde ; vous ne pouvez lâcher le livre sous aucun prétexte. Parfois, l’urgence de savoir vous poussera à rester éveillé des heures durant ; d’autres fois, ce sera l’émotion, les sensations et les couleurs du récit. Le livre, portail vers l’ailleurs, vous rendra vivant, comme jamais vous ne l’avez été. Il vous émouvra aux larmes. Il vous enseignera des vérités. Il vous fera ressentir des émotions à la palette si large qu’il vous sera impossible de les nommer. Il vous rendra heureux. Il vous changera à jamais. Ce livre, être de papier, finira par devenir un ami qui vous est cher, que vous défendrez coûte que coûte, et que vous recommanderez avec chaleur.
Lorsque vous le fermerez, un vide s’emparera de vous : le manque de l’être adoré.
Voici ce qu’est, à mon sens, un bon roman : un grand livre.

Alicia K. :

[...] un bon roman c’est quelque chose qui nous marque, qu’importe son auteur ou le nombre de pages qu’il possède.

Chloé L. :

Pour moi, un bon roman est une histoire fictive ou réelle qui apporte quelque chose au lecteur, par exemple des émotions, des connaissances. Mais un roman peut aussi nous transporter, nous faire rêver et il doit avant tout faire travailler notre imagination.[...]

Maurine :

Selon moi, un bon roman est un roman avec un contexte bien expliqué. Que les endroits, la période ou même l’histoire soient vrais ou imaginaires, il faut que le lecteur puisse se situer. Pour cela, il faut des descriptions des personnages, de leur physique et de leur caractère, des lieux, du contexte... (mais pas trop non plus au risque d’endormir le lecteur). Un bon roman est aussi un roman qui tient son lecteur en haleine durant toute l’histoire avec des rebondissements et des revirements de situations.
Ensuite, un bon roman est un roman avec une « vraie » fin. C’est-à-dire, une fin qui répond aux questions que le lecteur s’est posées durant toute l’intrigue, ou une fin « qui laisse sur sa faim » en vue d’une prochaine suite.
[...]

Kathleen :

Un bon roman, c’est quand l’auteur me donne du souffle, c’est-à-dire qu’il m’emporte avec lui. [...]

Cécile :

[...] La façon d’écrire de l’écrivain est primordiale. Si nous n’adhérons pas à son style d’écriture ou au vocabulaire employé, alors nous arrêterions de lire ce livre. [...]

Lien de l’article : http://www.larep.fr/saint-jean-de-b...

Portfolio