Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2018/config/ecran_securite.php on line 378
Pour moi, le Goncourt des lycéens c’est... - Journal du Goncourt des lycéens 2018
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens 2018 Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2018@ac-rennes.fr

Pour moi, le Goncourt des lycéens c’est...

mardi 16 octobre 2018Comité de rédaction

Laurinda, Maïa et Ugo, élèves du lycée Chateaubriand de Rennes nous font part de leurs premières impressions sur le Goncourt des Lycéens

Mon Goncourt des lycéens

Laurinda

L’heure de la rentrée venait à peine de sonner qu’on nous annonçait un grand projet qui allait bouleverser notre programme de français pour ce début d’année de Seconde.
Nous allions participer à un concours. J’ai tendu l’oreille :
« Votre classe a la chance d’avoir été sélectionnée pour participer au Prix Goncourt des lycéens ».
Cette annonce m’a d’abord intriguée. On allait devoir lire quinze ouvrages sélectionnés par l’Académie Goncourt, puis voter pour celui que l’on avait préféré. Ce concours est national. Le livre que le plus grand nombre de lycéens auront élu gagnera le « Prix Goncourt des lycéens » et rendra son auteur plus célèbre. Quinze livres, voilà l’élément que j’avais retenu. On avait un mois pour lire quinze
livres ! J’aime lire mais de là à lire autant de livres en si peu de temps !
Après avoir pris connaissance de la liste des ouvrages sélectionnés, j’étais rassurée. Plusieurs avaient retenu mon attention et je commençais même à avoir hâte de débuter mes lectures. J’ai eu la chance de pouvoir emprunter un livre dès le début de la première semaine.

Maïa

Ça aurait pu être l’annonce d’un concours de maths ou d’un projet de chimie, mais ça a été le « Goncourt des lycéens »
Notre professeur de français nous a distribué des livres qui sentaient le neuf, jamais lus, une sélection nouvelle pour la rentrée. Nous avons quinze livres à lire, ça peut sembler beaucoup mais c’est une chance pour nous. Notre classe a été sélectionnée parmi de nombreux lycées français dans l’hexagone et dans le monde. Une fois les livres en mains, il y a eu d’abord une première lecture, les questions sur ce que ce livre va nous raconter, sur ses entrailles secrètes... On découvre l’histoire petit à petit, tous ensemble dans la classe, une magie partagée.
Puis, au fil des pages, on en apprend plus, on aime ou on n’aime pas, on se prend à vivre une vie qui n’est pas la nôtre et on veut avancer vite pour connaître la fin.
La fin des livres, on va la connaitre alors que celle du Goncourt reste encore incertaine et mystérieuse.
On la découvrira en novembre à la délibération. On a hâte, on a peur, c’est une aventure pour nous, des mondes à découvrir et des émotions nouvelles.

Ugo

Au moment de l’annonce de notre participation au Prix Goncourt des lycéens, j’ai d’abord éprouvé de la curiosité. Je me demandais comment cela allait se dérouler et ce que ça allait engranger.
Ensuite Madame Rolland nous a promis des lectures dans des parcs, accompagnées de goûters, et là j’étais impatient et gai car cela sortait de l’ordinaire. Puis, j’ai été emporté par l’enthousiasme et l’investissement de Madame Rolland.
Après ce laps de temps passé dans l’euphorie, suivit le moment de la « chute », une chute légère, du fait que je me rendis compte qu’il faudrait consentir à des efforts en lisant quinze livres, même ceux qu’on n’aurait pas lus entièrement. Mais, désormais c’est une opportunité qui s’offre à nous d’élargir notre culture et notre savoir.
La suite, je l’imagine assez sereinement et je m’imagine même délégué Goncourt de la classe.