Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2019/config/ecran_securite.php on line 378
Soif - Amélie Nothomb - Journal du Goncourt des lycéens 2019
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens 2019 Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2019@ac-rennes.fr
embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="http://journal-goncourt-des-lyceens.fr/spip.php?page=snip&id_article=74"></iframe>

Soif - Amélie Nothomb

mercredi 27 novembre 2019comiteredaction2019

C’est une critique de Soif d’Amélie Nothomb reçue du Lycée Robert Doisneau, un livre beaucoup apprécié par cette classe de seconde.

Ce livre philosophique parle de Jésus, et de son point de vue sur son jugement jusqu’à sa mort. Ce n’est pas dit explicitement que c’est lui qui parle jusqu’à la page 50 ; on avait jusque là des indices. Des anecdotes et ses rares péchés sur Terre y sont racontés, et l’auteure y impose sa philosophie de vie (comme par exemple : "Pour éprouver la soif il faut être vivant").

Nous avons trouvé très intéressant d’avoir un nouveau point de vue sur un fait historique et religieux, connu de tous. Amélie Nothomb a su recréer l’effet de panique produit par le cerveau, au moment où Jésus se fait crucifier. On arrive à redécouvrir son histoire, ce qui est comme "rafraîchissant". Le livre est facile à lire, accessible à tous.

À la fin du livre, c’était un peu trop philosophique, on avait du mal à suivre, c’était assez compliqué à comprendre et on a sauté quelques passages. Comme le livre avait été intéressant dès le début, ça a fait un gros changement.

Autre point de vue :

Nous avons beaucoup aimé ce livre, même si l’une d’entre nous partait avec une assez grande appréhension, sur le fait que ce serait trop religieux, comme une sorte de réplique de la Bible. Or ce fut une grande surprise qui a rajouté de l’affection envers le livre. Il peut plaire aux non croyants comme aux croyants, et ces derniers peuvent même découvrir un point de vue autre que celui des évangiles.

Sophie CARTON et Chloé CAPRON, élèves de seconde au lycée ROBERT DOISNEAU.

Pour le comité de rédaction, LEMOINE CHLOE