Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2019/config/ecran_securite.php on line 378
Critique du lycée Raymond Loewy (La Souterraine) - Journal du Goncourt des lycéens 2019
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens 2019 Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2019@ac-rennes.fr
embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="http://journal-goncourt-des-lyceens.fr/spip.php?page=snip&id_article=51"></iframe>

Critique du lycée Raymond Loewy (La Souterraine)

lundi 21 octobre 2019gregory

Bonjour à tous !

Les élèves de 2nde 2 du lycée Raymond Loewy à La Souterraine ont fait le choix de nous communiquer leurs impressions de lecture sous une forme brève. Vous trouverez ci-dessous ces « critiques express ». Continuez à nous envoyer vos critiques, avis, impressions… même en quelques mots ! Les critiques plus détaillées donneront lieu à des articles particuliers. A vos stylos !

Nathacha Appanah
Le Ciel par-dessus le toit

J’ai choisi le livre Le Ciel par-dessus le toit de Nathacha APPANAH que j’ai personnellement beaucoup aimé. On voit les points de vue de différents personnages, on en apprend plus sur leurs vécus et c’est très captivant et intéressant. La manière de s’exprimer des personnages est très poétique et libre, ça nous fait rêver !

Avec des camarades, nous avons parlé de ce livre et de nos sentiments éprouvés, surtout pendant le "viol" dont Eliette est victime, ce moment déstabilisant qui donne un tournant à toute l’histoire. Nous avons également parlé de Phénix et de la naissance de Loup, cet enfant né si joliment, et cette mère charismatique et touchante, belle, qui laisse bouche bée le docteur ainsi que nous lecteurs... Ce roman est magnifique !

Stella

Le thème du roman ne m’a pas spécialement parlé mais après les premières pages, je me suis senti happé par le livre.
Je le trouve particulièrement bien écrit, les passages d’un personnage à un autre et les flashbacks sont bien gérés, on n’est pas perdu et on comprend facilement l’histoire.
Je trouve que l’auteure aborde un thème sensible avec une incroyable pertinence et une manière d’écrire extraordinaire, en jonglant avec suspense, émotion et des passages touchants aussi.
Le livre m’a beaucoup plu, je me suis senti plongé dans l’univers et la vie des personnages, en m’attachant même à certains.
C’est le premier roman que je lis de la sélection et je le trouve génial, j’espère que les autres seront à la hauteur =) .

Théo

Magnifique roman, inspiré d’un magnifique poème de Verlaine. La lecture de ce roman est très agréable car les phrases sont écrites de façon à ce que l’on se mette à la place des personnages, même si le fait de changer de personnage à chaque chapitre me déplaît. La vie d’Eliette alias Phénix me touche car elle est surprenante et émouvante du fait qu’elle a changé de prénom à cause d’un homme qui l’a embrassée alors qu’elle était mineure. Je pense d’ailleurs que ce livre pourrait être lu par tout le monde et qu’il ferait même apprécier la littérature française à ceux qui ne la connaissent ou qui ne l’aiment pas.

Justine PENOT

Olivier Rolin
Extérieur monde

Pour lire ce roman, il faut être doté d’une concentration infaillible afin de pouvoir rester ancré dans l’histoire au cours de la lecture.
Cependant le style d’écriture est très agréable à lire et assez moderne. Le thème plutôt autobiographique du roman est intéressant et arrive à faire voyager le lecteur vers des paysages profonds, inspirants.

Liza Valade

Hélène Gaudy
Un monde sans rivage

L’histoire est bien, les faits sont détaillés voire quelquefois trop (ce qui crée des longueurs). L’idée d’écrire l’histoire à plusieurs époques différentes (après la découverte des corps, juste après la disparition des explorateurs...) est originale. Il y a aussi différents points de vue ce qui permet de mieux comprendre car l’histoire est un peu compliquée. Le texte est compliqué à lire. Le point négatif que j’ai trouvé c’est qu’il y a beaucoup de phrases ou d’idées de phrases répétées et ça m’a un peu gênée.

Lisa GENDRE

Hubert Mingarelli
La Terre invisible

C’est un roman où il ne se passe rien en apparence.
Lorsqu’on le commence, on s’attend à de l’action, il y a comme du suspense, mais rien ne se produit.
L’auteur Hubert Mingarelli s’attache à tous les éléments insignifiants de la vie de ce photographe et à la description des paysages. Mais le caractère répétitif nous a perturbées. Cela est peut-être dû à l’immobilité qu’induit la photographie.

Chloé Chevalier et Lou Carré

J’ai choisi La Terre Invisible de Hubert Mingarelli car le sujet m’intéressait : la guerre et le photographe. Le découpage du roman a facilité ma lecture mais parfois il était difficile de comprendre car je ne trouvais pas facilement de lien. Néanmoins l’histoire est intéressante et m’a permis de découvrir d’autres aspects de l’après-guerre.

Frapsauce Aurore

Anne Pauly
Avant que j’oublie

L’histoire est belle et le personnage attachant.
Mais ce roman ne m’a pas vraiment plu en raison de son manque de rebondissements.
La façon d’écrire m’a un peu perturbée, car les moments de dialogues ne sont pas bien marqués, on a du mal à suivre...

Romane Lesage

Santiago H. Amigorena
Le Ghetto intérieur

J’ai aimé Le Ghetto Intérieur car je trouve qu’il est bien écrit. Cette histoire m’a touché car au début du roman on a l’impression que le héros fait peu de cas de sa mère mais, plus loin dans le livre, son inquiétude monte en apprenant la situation de sa famille à Varsovie. Ce roman nous raconte aussi l’histoire de l’Europe donc il enrichit notre connaissance de l’époque.

Antoine Thibiord

Karine Tuil
Les Choses Humaines

Les Choses Humaines, c’est un livre basé sur la violence, les mensonges, les tromperies, l’amour de l’argent, de la popularité, du besoin d’être vu ; tous les défauts de l’Homme qui font de lui ce qu’il est. Ce livre parle d’un sujet actuel : les agressions sexuelles. C’est un clin d’œil à toutes ces femmes, plus ou moins jeunes, avec des horizons différents, mais un point commun, une vie détruite par un évènement qui bouleverse tout, le moral, le physique. Mila, elle, n’est même pas majeure.
J’ai apprécié ce roman malgré des passages difficiles mais le texte "cru" ajoute une dimension de vérité au scénario. J’ai connu des personnes qui auraient pu s’appeler Mila Wizman, peut-être en connaissez vous aussi. Je pense que cet ouvrage pourra vous plaire comme il m’a plu à moi.

Clariana Parot

Jean-Paul Dubois
Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon

Tous les hommes n’habitent pas le monde de la même façon est un roman dans lequel j’ai eu du mal à me plonger et je n’ai malheureusement pas accroché. Mais j’aurais aimé savoir comment la vie de Paul Hansen évoluait durant ses années passées en prison. L’écrivain a cependant su me faire découvrir le sens aigu de la fraternité et ce sentiment de révolte à l’égard de toutes les formes d’injustices qu’il peut y avoir en prison.

Pauline ROBIN

Jean-Luc Coatalem
La Part du fils

Ce roman ne m’a pas déplu mais ne m’a pas passionnée non plus.
J’ai trouvé que l’histoire était longue à se mettre en place, des longueurs sont présentes dans certains passages du roman. Cependant, comme ce livre décrit un passage de sa vie, je me suis sentie proche de l’auteur. Les mots et la description du contexte sont très faciles à comprendre, agréables à lire.

Neige Soler

J’ai lu le roman La part du fils. C’est un roman intéressant car j’aime beaucoup l’initiative de l’auteur de retracer l’histoire de son grand père disparu. J’aime aussi sa façon de raconter mais à certains moments je me suis perdu car il y avait beaucoup de détails dans la description des personnages ou de l’environnement. Ce parti pris est intéressant.
Je trouve néanmoins le personnage de Pierre extrêmement touchant.
C’est un bon roman.

Coolen Dimitri

Le comité de rédaction