Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2019/config/ecran_securite.php on line 378
Interview d’Yvon Le Men - Journal du Goncourt des lycéens 2019
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens 2019 Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2019@ac-rennes.fr
embed
<iframe height="200" width="500" frameborder=0 scrolling=no src="http://journal-goncourt-des-lyceens.fr/spip.php?page=snip&id_article=4"></iframe>

Interview d’Yvon Le Men

mardi 1er octobre 2019comiteredaction2019

Dans le cadre du salon de la rentrée littéraire de Nancy, « Le Livre sur la Place », qui a eu lieu le week-end du 15 septembre, j’ai eu la chance d’interviewer par téléphone le lauréat 2019 du Prix Goncourt de la Poésie, Yvon Le Men. Contrairement au Goncourt que nous connaissons, ce prix récompense un poète non pas pour un ouvrage mais pour l’ensemble de son œuvre.
Entre entretiens et dédicaces Yvon Le Men, poète breton, a pris le temps de répondre à quelques questions. Avant de remporter ce prix, il faut d’abord être nommé. Yvon Le Men se trouvait au bord de la baie de Morlaix face aux vagues lorsque son éditeur lui a annoncé la bonne nouvelle, un cadre idyllique qui promettait certainement cette récompense.

la poésie, une longue histoire

Il nous a livré que la poésie a toujours fait partie de sa vie, entre l’école et la maison où ses parents en lisaient, mais c’est surtout entre 16 et 17 ans qu’un chanteur a réussi à le toucher, Léo Ferré, qui interprétait en chanson des poèmes de grands poètes comme Charles Baudelaire, Paul Verlaine, Arthur Rimbaud ou encore Guillaume Apollinaire. Depuis il a publié plus d’une quarantaine d’ouvrages poétiques et c’est pour tous ceux-ci qu’il a reçu le prix Goncourt de la Poésie. Après ce long chemin dans sa carrière de poète, c’est plus facile d’accepter ce genre de récompense que lorsque l’on débute.

une consécration qu’il faut savoir contenir

Pour autant, contrairement à ce que l’on peut penser, le lauréat sait avant les médias qu’il a été primé mais il ne peut pas en discuter, ni aborder le sujet avec quiconque, pas même ses proches, c’est comme pour l’amour que l’on porte à quelqu’un, on meurt d’envie de le dire et quand on le dit c’est la délivrance. Donc finalement les premiers ressentis sont un peu étouffés car on ne peut les partager, le lauréat doit garder tout pour lui jusqu’au moment où la nouvelle devient officielle.

Un message, un commentaire ?

Qui êtes-vous ?

Pour afficher votre trombine avec votre message, enregistrez-la d’abord sur gravatar.com (gratuit et indolore) et n’oubliez pas d’indiquer votre adresse e-mail ici.

Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.