Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2018/config/ecran_securite.php on line 378
Curiosité ? Un roman qui laisse des traces - Journal du Goncourt des lycéens
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2018@ac-rennes.fr

Curiosité ? Un roman qui laisse des traces

mercredi 17 octobre 2018Comité de rédaction

Une critique, écrite par un élève du lycée Kléber de Strasbourg, sur le roman de Tobie Nathan L’Évangile selon Youri
Dommage que l’auteur n’ait pas indiqué son prénom...

Un centre d’ethnopsychiatrie, la panoplie de psychologues et d’assistantes sociales et au centre, Elie, un vieux psychanalyste ayant perdu le goût d’exercer.
Notre bon vieillard s’interroge sur les méandres de la vie. Cela ne va pas s’arranger lorsqu’il croisera la route du fameux Youri, ce petit être, un migrant âgé de 10 ans, roumain tzigane.
Curieusement l’angoisse nous enveloppe, l’enfant aurait-il des pouvoirs ? Serait-ce l’œuvre de facultés psychiques ?

Tobie Nathan psychologue, représentant de l’ethnopsychiatrie française, a fait fort en publiant son nouveau roman aux éditions Stock. Il nous transporte dans plusieurs mondes : réflexion sur la société et la politique, découverte de diverses cultures tziganes...

"Il faut prendre garde aux étrangers ; parmi eux se cachent des êtres d’exception".

Les notions de cette psychologie particulière s’acquièrent au fil des pages. L’écrivain ne nous bombarde pas d’explications scientifiques, il fait vivre cette psychologie.. L’humain est également développé en nous présentant une vision de l’amour quelque peu étonnante.
Un imbroglio d’histoires culturelles, une présentation des fléaux de notre ère contemporaine... tout cela peut facilement nous impressionner mais nous pouvons nous y retrouver et le vocabulaire est compréhensible.
Cependant, nous aurions aimé une relation plus décrite entre Elie et Youri. Certes, le caractère tumultueux de cet enfant n’aide pas mais nous aurions souhaité ressentir un lien fort entre ces personnes dont l’écart d’âge est élevé.
L’auteur, très concerné par les problèmes des migrants, nous a bien représenté la complexité que peuvent vivre les personnes dans cette situation.

Un livre qui laisse des traces où le passé n’est pas oublié comme le présent.

Livre conseillé !

Article inspiré de la critique du lycéen de Kléber-Strasbourg