Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2017/config/ecran_securite.php on line 378
Interview de Gilles Le Goffic, professeur en 1988 - Journal du Goncourt des lycéens
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2017@ac-rennes.fr

Interview de Gilles Le Goffic, professeur en 1988

mercredi 22 novembre 2017Comité de rédaction

Nous avons rencontré Gilles Le Goffic, un des professeurs à avoir fait participer sa classe à la première édition du Goncourt des lycéens. C’est avec émotion qu’avec son ancienne élève, Emmanuelle, il nous raconte son expérience...

Jeudi 16 novembre lors de la délibération nationale à Rennes, nous avons interviewé Emmanuelle, une ancienne jurée ayant participé au premier Goncourt des lycéens en 1988.

Nous étions en train de l’interviewer en compagnie de Madalen et Joséphine quand, soudain elle s’est précipitée en direction d’un monsieur qui venait d’entrer dans la salle.
Ce monsieur, c’est Gilles Le Goffic, son ancien professeur qui l’a embarquée, il y a 29 ans, dans cette superbe aventure. Aujourd’hui c’est encore pleine d’émotion qu’elle le revoit alors qu’elle ne s’attendait pas à sa venue.

Nous avons donc eu la chance de pouvoir les interviewer tous les deux et d’en apprendre plus sur la première édition du Goncourt des lycéens. de manière imprévue l’interview s’est finalement faite avec les deux, ce qui permet d’en apprendre davantage sur la première édition du Goncourt des lycéens.

L’une des premières raisons pour laquelle ils se sont engagés il y a 29 ans est bien sûr parce que, comme il le dit si bien "Les écrivains ne sont pas tous morts" mais aussi de "permettre aux élèves d’avoir une nouvelle approche de la littérature" et donc casser le mythe du jeune qui ne lit pas.

Emmanuelle, quant à elle garde un très bon souvenir de cette aventure : "C’est grâce à des enseignants comme ça, qui partent de petites choses et qui vont réussir à emmener leurs élèves hors du cadre". Et elle termine par une phrase touchante "Je ne m’imaginais pas participer aujourd’hui sans lui."

Nous vous laissons avec cette interview aussi intéressante qu’émouvante...

Manon & Maïwenn