Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2018/config/ecran_securite.php on line 378
Clap de fin....pour le Journal du Goncourt des lycéens ! - Journal du Goncourt des lycéens
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2018@ac-rennes.fr

Clap de fin....pour le Journal du Goncourt des lycéens !

vendredi 7 décembre 2018Comité de rédaction

Ce fut une belle aventure que la nôtre, aussi...
Voici l’aventure revue à travers nos mots...

Ça y est, le Goncourt des lycéens touche à sa fin, une aventure pleine d’émotions que nous ne sommes pas près d’oublier.
On dit que quand Dieu boxait en amateur, les hommes et les femmes lisaient seuls. Puis, un jour, il insinua dans l’esprit de certains hommes et certaines femmes l’idée de faire de la lecture un moment de partage et c’est ainsi qu’il y a 30 ans le Prix Goncourt des lycéens naissait et les 15 livres sélectionnés devenaient notre Évangile, l’Évangile selon Youri.
Avant l’annonce de la sélection de nombreuses hypothèses ont été émises par rapport au choix des ouvrages. C’était l’Ère des suspects, qui pouvaient bien être les auteurs des romans en lice de cette année ?

Le 5 septembre, le Goncourt des lycéens est officiellement lancé !
A Dix-sept ans, tous les lycéens n’avaient pas tous l’habitude de lire. Mais dans cette aventure, les lecteurs confirmés et les lecteurs amateurs pouvaient aussi bien les uns que les autres devenir Maîtres et esclaves de leurs lectures, ils pouvaient aussi bien ne pas être touchés que ne pas pouvoir décrocher.

Après deux mois à la fois longs et très courts ont lieu les délibérations régionales qui ont permis de sélectionner cinq livres à l’échelle nationale. Pour certains c’est La Révolte, puisque leur livre coup de cœur n’a pas été sélectionné pour la suite. Mais pour la plupart, cette sélection est le reflet d’un avis commun.
Le 14 novembre, les jurés ont pu apprendre à mieux se connaître et à partager leurs impressions sur le Goncourt des lycéens autour d’un repas pour ensuite passer la nuit dans un hôtel. Pas L’Hôtel Waldheim, au grand désespoir de tous, afin d’être prêts pour la grosse journée qui les attendait le lendemain.

Le 15 novembre ont lieu les délibérations nationales ainsi que la proclamation du gagnant.
A 12h44 tout le monde retient son souffle, il ne reste que Quatre-vingt-dix secondes avant l’annonce du lauréat. A 12h45, La vérité sort de la bouche du cheval et c’est David Diop qui sera récompensé pour son sublime roman Frère d’Âme.

Pour finir le Goncourt des lycéens n’est pas un prix où il faut simplement écrire le nom d’un livre sur un bout de papier et le placer dans une urne. Le Goncourt des lycéens c’est La Vraie Vie. Il a permis de faire de nouvelles rencontres, d’échanger et de débattre sur un projet commun.
Le Goncourt n’est pas seulement un prix, il raconte une histoire. Ça raconte Sarah, Noémie, Alexis, Judith et tous les membres des classes jury. Mais ça raconte aussi David Diop, Alice Zéniter, Gaël Faye et tous les autres pour qui le Goncourt a changé la vie. C’est une histoire qu’ils conteront à coup sûr Après eux à leurs enfants.

La fin de cette aventure c’est un peu Le Malheur du bas, personne n’a envie que ça se termine.
Mais cet automne riche en émotions ne doit pas céder sa place à L’Hiver du mécontentement, alors pourquoi ne pas continuer à (re)lire des romans du Goncourt et pourquoi ne pas se pencher sur ceux des années passées ?

Cassandre, pour le Comité de rédaction