Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2017/config/ecran_securite.php on line 378
Copenhague, 1945. Niels Rasmussen, résistant... - Journal du Goncourt des lycéens
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2017@ac-rennes.fr

Copenhague, 1945. Niels Rasmussen, résistant...

lundi 13 novembre 2017Comité de rédaction

Tom du lycée Jules Ferry présente Niels d’Alexis Ragougneau, un roman qui dépeint la France de la Libération, "une France déchirée entre collaboration et résistance, entre le bien et le mal, l’obscurité et la lumière".

Copenhague, 1945. Niels Rasmussen, résistant danois spécialisé dans les explosifs rentre chez lui après une dernière mission de sabotage, le Danemark est libéré de ses occupants. Tout va bien pour Niels qui est un héros de la guerre et dont la compagne, Sarah, résistante elle aussi, attend un enfant. Tout ce bonheur sera contrarié par l’arrivée d’un étrange courrier anonyme dont le contenu alerte Niels et le force à se rendre à Paris en urgence : en effet, Niels était avant la guerre, metteur en scène à Paris. Le courrier lui apprend que son ami Jean-françois Cannonier, dont il mettait en scène les pièces avant le conflit, a été arrêté et va être jugé pour collaboration et intelligence avec l’ennemi. Niels cherche alors des réponses et se décide à partir pour Paris, pour comprendre, et sauver son ami qu’il croit innocent des crimes dont on l’accuse. Il va alors découvrir la France de la Libération, une France déchirée entre collaboration et résistance, entre le bien et le mal, l’obscurité et la lumière.

Alexis Ragougneau, auteur de théâtre à succès, revient en force avec un roman cette fois. On sent tout de même que le théâtre reste extrêmement présent, pour ne pas dire omniprésent dans la nouvelle œuvre d’Alexis Ragougneau. Ce livre est d’une écriture simple, à la portée de beaucoup, mais qui décrit pour autant très bien des choses compliquées, comme les difficultés de l’amitié et les méandres du courage et de l’héroïsme. Un élément intéressant est le fait que l’auteur a inséré dans son roman deux pièces de théâtre très courtes en un acte, mais pour décrire des passages pas fondamentalement indispensables à la compréhension de l’histoire.

Un bon livre, qui nous fait nous poser des questions, et qui nous fait nous interroger sur le rôle de certains à la fin de la seconde guerre mondiale, sur l’atteinte qu’ont pu avoir la guerre et ses conséquences sur des esprits dans le doute et la recherche de réponses.

Tom Chaurand

Illustration : "Niels et Sarah", de lisa, lycée Joliot-Curie, Aubagne