Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2017/config/ecran_securite.php on line 378
En lisant, en créant - Journal du Goncourt des lycéens
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2017@ac-rennes.fr

En lisant, en créant

samedi 11 novembre 2017Joanne Izzedine

En septembre, la seconde du lycée Parc Chabrières à Oullins, avait rencontré quelques difficultés à se familiariser avec les œuvres du Goncourt. Leurs dialogues qui commentent le premier contact avec les livres expriment cette crainte d’un projet ambitieux. Mais finalement, le résultat en images de leurs lectures est surprenant. Félicitations à la seconde de Parc Chabrières d’avoir admirablement bien dompté leurs lectures.

Commentaire de deux élèves de seconde sur Niels
A : Ciao fra, come stai ?
B : Beh dai io sto bene e te ?
A : Bene bene, t’as vu combien de livres on doit lire ?
B : Oui j’ai vu, mais ils sont troppi, moi je n’arriverai jamais à tous les lire ! déjà en italien c’est difficile alors en français c’est impossible ! impossibile !
A : Moi aussi, c’est le plus grand défi de ma vie !
B : Mais c’est bon comme ça, je suis curieux de découvrir la littérature française, et je pense qu’on va rencontrer un auteur français.
A : Ah oui moi aussi je le pense, en Italie je n’ai jamais rencontré un auteur italien.
B : T’as choisi quel livre ?
A : Moi j’ai choisi Niels parce que la couverture m’a attiré, è strana, la main qui va vers la lumière, il me fait penser à un geste de puissance et un peu de philosophie.
B : Oui, en effet il parle de la guerre qui peut avoir le sens de puissance, je l’ai compris dans l’incipit.
A : Oui moi aussi j’ai lu l’incipit et j’ai même trouvé qu’il y a un peu d’amour, et je pense que c’est comme beaucoup d’autres livres de la seconde guerre mondiale que j’ai lus et ils contiennent tous ce thème.
B : T’as vu le titre ? Niels il me fait penser au nom d’un homme.
A : Oui peut être, la typographie du titre me plait.

Extrait d’un échange de Manal et Basma sur Un loup pour l’homme
Manal : coucou…à propos du livre qu’on a vu en classe…t’en penses quoi ?
Basma : ouais… Un loup pour l’homme ? Je n’aime pas trop.
Manal : et pourquoi ?
Basma : la première de couverture ne me correspond pas…
Manal : moi j’adore ! Déjà le titre me fait penser à une histoire fantastique… une histoire de loups garous par exemple !
Basma : AOUUU ! N’importe quoi ! Sur la première de couverture on voit les branches d’un oranger… j’ai l’impression que c’est une histoire banale…
Manal : ouais, le ciel bleu, les oranges et tout… t’as peut être raison, mais le titre… !
Basma : le titre est violent pour une image comme ça !

Extrait du commentaire de Lina et Hamila sur nos Richesses
H : Et puis ça peut parler de quoi franchement Nos richesses ?
L : J’ai lu l’incipit, ça parle de la ville d’Alger.
H : Dans ce cas ils auraient pu mettre un endroit de la ville ou j’sais pas une illustration à la place de mettre le titre sur un fond blanc et le nom de l’auteur en rouge.
L : C’est clair. Mais l’histoire a l’air super et en plus c’est facile à lire tu vois ; On n’a pas besoin de relire la phrase cinq fois pour essayer de capter pour au final toujours rien comprendre.
H : AH mais j’l’avais déjà lu cet incipit ! Je l’avais aimé parce que l’extrait m’avait fait penser à mes vacances au Maroc. En plus ce qui est cool c’est que ce n’est pas écrit tout petit comme dans certains livres là.
L : Bref, pour moi ce qui est sûr c’est que je lirai ce livre en entier. L’auteur a super bien décrit les ruelles d’Alger et l’Avenue Didouche-Mourad en seulement quelques lignes et je ne pense pas que ce roman doive être très gros.

Commentaire de Clara Polo sur Trois jour chez ma Tante
Curieux comme titre ! Le nom de ce livre me fait penser à une personne qui va passer un court séjour chez sa tante. J’imagine qu’il va se passer beaucoup de choses en peu de temps. Le titre m’inspire des scènes de retrouvailles mais aussi des scènes de disputes. Peut-être qu’un secret de famille va être dévoilé. Par contre, la couverture du livre est assez neutre, c’est dommage, j’aurais plutôt imaginé un portrait de la tante : jeune ou vieille, est-ce qu’elle aurait été sympathique ou assez sévère ? Ou alors une image qui décrit l’endroit où se passera l’histoire.

Portfolio