Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2017/config/ecran_securite.php on line 378
Les avis de nos lecteurs arrivent petit à petit... - Journal du Goncourt des lycéens
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2017@ac-rennes.fr

Les avis de nos lecteurs arrivent petit à petit...

samedi 11 novembre 2017Comité de rédaction

Quelques avis de lectures des lycéens de Hyères !

L’Ordre du jour

J’ai particulièrement apprécié « L’ordre du jour » car il aborde une époque qui m’intéresse mais à travers un sujet très peu évoqué dans les livres d’histoire. Il relate la montée d’Hitler au pouvoir avec l’appui des grands patrons ( Siemens, Opel…) . J’ai aimé les détails qui m’ont permis d’entrer dans l’histoire. Même si l’on suit facilement le fil des évènements, le lexique très riche et parfois soutenu ainsi que les mots allemands perturbent un peu la lecture.
Clément Leclerc

La disparition de joseph Mengele

J’ai lu « La disparition de Joseph Mengele » , disons plutôt que je l’ai dévoré ! Cette histoire est inspirée de faits réels et c’est d’abord ce qui m’a plu car cela rend la lecture plus attractive. Le lecteur se met facilement à la place de Joseph. On épouse ses sentiments, son angoisse tout au long du livre. Un autre point positif aussi est le suspens quasiment constant lors de la traque intensive du personnage. Cette histoire nous prend tellement aux tripes qu’on voudrait ne jamais quitter le monde et la vie de cavale de Joseph Mengele.
John Verez

Bakhita

J’ai particulièrement pris plaisir à la lecture de « Bakhita ». Le sujet sur l’esclavage m’avait attiré. C’est une histoire poignante où l’on est surpris par le contraste des sensations et des sentiments concernant l’amitié, l’amour et la trahison. On est facilement dans la peau de Bakhita . On ressent sa douleur qu’elle soit physique ou morale. On se demande comment elle a pu survivre à tous ces actes subis. C’est un exemple de courage, de leçon de vie aussi. On voit qu’il est possible de dépasser les atrocités pour continuer à vivre.
Steven Marin

Illustration : 2nd4 du lycée du Parc des Chabrières à Oullins