Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2017/config/ecran_securite.php on line 378
TIENS FERME TA COURONNE d’après le lycée Léonard de Vinci - Journal du Goncourt des lycéens
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2017@ac-rennes.fr

TIENS FERME TA COURONNE d’après le lycée Léonard de Vinci

mardi 17 octobre 2017Comité de rédaction

Et non ! Ce n’est plus Cassandra mais Lucie qui nous donne son avis sur ce livre !

Tiens ferme ta couronne
de Yannick Haenel

Yannick Haenel est un auteur français de cinquante ans, co-fondateur de la revue littéraire française Ligne de risques. Il a reçu plusieurs prix comme le Prix Décembre 2007 et entre autres la distinction de Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres en 2010.

Ce roman écrit du point de vue interne raconte l’histoire de Jean, un écrivain qui cherche à faire produire son énorme scénario sur Herman Melville. Il rencontre, au cours de sa quête, des personnages particuliers, dont le réalisateur Michael Cimino et l’actrice Isabelle Huppert.

J’ai bien aimé ce livre, d’une part pour l’histoire, passionnante, originale et pleine de rebondissements, et d’autre part pour le fascinant protagoniste et les personnages que je trouve complexes, bien définis, originaux et recherchés. L’affection que Jean a pour Sabbat, le chien de son voisin qu’il qualifie « d’ami » et non d’animal, est très attendrissante. Cette affection se reporte ensuite sur Léna, comme s’il ne pouvait vraiment apprécier qu’un seul personnage à la fois. La jeune femme et le chien sont d’ailleurs les seuls à pouvoir sortir le protagoniste de sa léthargie et de son laisser-aller (mis à part son scénario).

Cependant, l’auteur fait des descriptions souvent trop longues et des flash-back qui nous coupent dans l’histoire. Il interrompt l’action en plein milieu pour nous raconter des anecdotes, certes parfois importantes, mais qui nous coupent le fil de l’histoire, ce que j’ai trouvé très rebutant et dommage.
Autre point négatif à mes yeux, la fin m’a beaucoup déçue. Tout nous laisse croire que Jean va reprendre sa vie en main et vivre avec la femme qu’il aime, mais on ne saura jamais si celle-ci le rejoint. Ce n’est d’ailleurs pas la seule question que l’auteur, de même que le personnage-narrateur, laisse en plan.

C’est néanmoins un livre passionnant dont on veut à tout prix savoir la fin.

Lucie Gudeste 1°L
Lycée Léonard de Vinci
Tremblay-en-France