Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2018/config/ecran_securite.php on line 378
Zoom sur Thomas B. Reverdy - Journal du Goncourt des lycéens
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2018@ac-rennes.fr

Zoom sur Thomas B. Reverdy

samedi 20 octobre 2018Comité de rédaction

Nous avons rencontré Thomas B. Reverdy lors des rencontres régionales de Rennes et il a répondu à nos questions.

Comment avez-vous réagi à l’annonce de la liste du prix Goncourt ?

- Thomas B. Reverdy :« D’abord, il y a la fierté d’avoir été lu pendant l’été parmi plein plein de livres, lu par des gens qu’on admire, qui ont fait partie de notre apprentissage. Après, c’est la joie de faire partie du prix Goncourt et du prix Goncourt des lycéens. Cela permet de mettre en lumière un livre à l’intérieur d’une rentrée où il y en a tellement »

Pensez-vous avoir une chance de gagner et si oui, quels arguments avancez-vous ?

- Thomas B. Reverdy :« Non, non, non je n’avance pas d’argument !
Vous êtes sélectionné, ce n’est pas un concours. Vous allez faire des études, vous allez peut-être passer un concours, des entretiens... C’est vous qui l’avez choisi, vous espérez l’avoir. Moi j’ai écrit le bouquin et eux ils lisent, ils débattent, comme vous dans vos classes. Heureusement, on n’est pas là !
Lorsqu’on vient vous voir pour les rencontres, on est persuadé que c’est bien pour vous. Ce n’est pas pour influencer votre choix.
Je n’ai aucun pronostic. Avoir le prix, ça change la vie d’un écrivain. Cela lui donne une visibilité énorme. Les 2 prix d’ailleurs puisque le prix Goncourt des lycéens est très prestigieux. On ne peut qu’espérer sans y croire »

Cette expérience est-elle enrichissante pour vous ?

- Thomas B. Reverdy :« Je fais ces rencontres avec la conviction que je le fais pour vous, que c’est sérieux. Je ne viens pas faire le show. Vous entendez parler de littérature depuis tout petits, les cours de Français..., et là pour une fois on vous dit que la littérature contemporaine existe et qu’il y a des écrivains vivants. Les auteurs ne seraient rien sans lecteur »

Avez-vous toujours voulu être écrivain ?

- Thomas B. Reverdy :« Oui, je crois que j’ai toujours voulu être écrivain. Écrire, ça je sais faire. Avec l’écriture, je peux devenir quelqu’un de libre, qui choisit ce dont il parle »

©Photo Bruit de lire

Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire ?

- Thomas B. Reverdy :« A votre âge, au lycée, mes expériences de vie m’ont fait grandir. La lecture aussi, lire des poèmes et des romans me procurait des émotions. Cela faisait partie de mon expérience. Grâce au poète, quand j’étais amoureux, j’étais encore plus amoureux ! J’ai découvert qu’il y avait une espèce de pouvoir magique avec les livres. J’ai eu envie de provoquer des émotions chez les gens »

Combien de temps avez-vous mis pour écrire L’hiver du mécontentement ?

- Thomas B. Reverdy :« 1 an et demi de temps d’écriture. Mais, en temps de lecture, de documentation et d’envie... j’ai toujours en tête le futur livre quand j’écris... donc je dirais 3 ou 4 ans »

Connaissez-vous les autres auteurs sélectionnés ?

- Thomas B. Reverdy :« Je connais Tobie Nathan. J’avais déjà participé avec lui à une précédente édition. C’est la 3ème fois qu’un de mes romans est sélectionné pour le Goncourt . Je suis un peu un redoublant ! Les autres, je les découvre, comme Eric Fottorino qui est quelqu’un de très connu, un écrivain et un patron de presse ou Nicolas Mathieu que j’ai rencontré à Nancy. Il y a aussi cet aspect-là qui est sympa ! »