Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2017/config/ecran_securite.php on line 378
Mercredi 11 octobre Le lycée Jean Macé de Lanester était à Rennes - Journal du Goncourt des lycéens
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2017@ac-rennes.fr

Mercredi 11 octobre Le lycée Jean Macé de Lanester était à Rennes

jeudi 12 octobre 2017Joanne Izzedine

Nous attendions la présentation du lycée Jean Macé depuis bien longtemps. Mais il se faisait attendre, et pour cause ! Sincères, émouvants et tellement proches de ce que beaucoup d’entre nous ressentent, les 1ère ES2 racontent leurs réactions à l’annonce de leur participation au Goncourt des lycéens. Puis les sentiments évoluent, se transforment grâce à la rencontre à Rennes mercredi 11 octobre des auteurs de la sélection. Elle a donné un intérêt nouveau à la lecture.

Et là, c’est le drame !

La lecture peut être, soit un plaisir, soit un cauchemar, tout dépend de chacun. Il y a quelques semaines, on nous a annoncé notre participation au Goncourt des lycéens et les réactions étaient très diverses. « Moi j’ai balayé la salle du regard, personne ne souriait, moi seule », confie Sumeyye. c’est vrai, au début, on s’est demandé pourquoi les professeurs nous avaient choisis et pas les 1ere L. Comme l’a dit Salim, « ça m’a saoulé ! ». D ’autres réactions fusent, « irréalisable », « j’aime pas lire ça va être long » dit Manuel. Oui, Pour certains, la lecture, c’est un moment de détente, un moment agréable, de calme. Pour d’autres, la lecture n’arrive pas à les captiver.

Mais étant donné qu’on ne peut pas y échapper, l’avis est unanime (ou presque) « autant y mettre du sien ».

Les lectures s’enchaînent et les livres s’échangent. Les avis s’accumulent et se précisent. Certains livres sortent du lot, déjà. Nous on aime..., ah non, on n’a pas le droit de vous le dire. Neutralité oblige !
Et puis les rencontres régionales, 9 auteurs en chair et en os, rien que pour nous, pendant trois heures. Des écrivains contents d’être là car « ça les change des questions habituelles des journalistes », nous dit l’un d’eux en souriant. Quatre hommes et cinq femmes qui répondent à nos questions. Certains ont marqué des points et ont confirmé ce qu’on pensait d’eux et de leurs romans. Il y avait des bavards, de joli(e)s auteur(e)s, « ça m’a fait kiffer », dit Salim qui a trouvé un intérêt nouveau à la lecture (merci K.A.), et des réponses riches et profondes qui nous éclairent et nous guident…
Et la Fnac nous a offert de super cookies pour le réconfort.

Bref, finalement, c’est pas si mal de lire. Prochaine étape, le vote et la lecture, encore et toujours.

La 1ere ES 2

Portfolio