Warning: file_get_contents(/proc/loadavg): failed to open stream: Permission denied in /home/www/clemibretagne/www/JDGL2017/config/ecran_securite.php on line 378
Critique de Niels par Julie du lycée français de Berlin - Journal du Goncourt des lycéens
bandeau site
Journal du Goncourt des lycéens Envoyez-nous vos contributions ici :
jdgdl2017@ac-rennes.fr

Critique de Niels par Julie du lycée français de Berlin

jeudi 12 octobre 2017Comité de rédaction

Julie du lycée français de Berlin nous propose une critique de Niels roman d’Alexis Ragougneau,
Venez la découvrir !

Niels d’Alexis Ragougneau

Au début, au simple titre, Niels ne m’évoquait pas grand-chose. L’extrait que j’avais lu ne me transportait pas tellement. Et pourtant …
L’auteur a cette écriture que j’ai trouvée très agréable, facile à lire, et quand j’ouvrais le roman, j’oubliais même la réalité autour de moi.
Alexis Ragougneau a intégré dans son livre le théâtre, l’importance de l’écriture et de la liberté d’expression et des éléments de la Seconde Guerre mondiale, montrant non seulement la dureté de la censure et de l’occupation de Paris par l’armée allemande mais également la violence du gouvernement après la guerre.
Rasmussen, le personnage principal, m’a beaucoup touchée, et, sans que l’évocation de ses émotions soit longuement développée, je pouvais tout de même ressentir ses peines. C’est un personnage que j’ai trouvé fascinant pas sa complexité et sa sensibilité artistique cachée par sa brutalité.
Moi qui pensais trouver une œuvre remplie de bombes et de sabotages ainsi qu’une écriture qui n’aurait fait passer aucune émotion particulière, j’ai été agréablement surprise par la richesse que cachaient ces pages, autant culturellement qu’émotionnellement parlant. Seules les scènes de théâtre m’ont ennuyée, mais ce n’est là qu’une impression personnelle puisque, d’un autre côté, j’ai trouvé ça captivant de mêler du théâtre dans un roman dont cet autre genre littéraire est justement un des sujets principaux. J’ai donc trouvé vraiment prenante cette vision d’après-guerre que l’auteur nous offre, et le fait que j’ai pu m’imaginer les endroits que le personnage traversait m’amène à conclure … que j’ai vraiment apprécié Niels.
Julie, Lycée Français de Berlin